Tous les articles par Association Ludopital

Merci aux entreprises !

Pour Ludopital, petits ou grands, tous les dons sont précieux ! Et nous tenions à remercier les entreprises qui, toute l’année, apportent leur soutien à notre association. 

Merci au CSE OVHcloud pour le généreux don de jouets 1er âge qui seront distribués aux enfants hospitalisés au moment de Noël ou aux anniversaires. Ce don, comme en témoigne un représentant du CSE, a soulevé l’enthousiasme de toute l’équipe :  » Avant la pandémie, nous organisions des arbres de Noël avec de nombreuses commandes de jouets pour les enfants. Comme on commande bien en avance et que les effectifs bougent, il arrive qu’on ait des surplus et plutôt que de les laisser dormir, nous avons décidé d’en faire don à Ludopital. L’idée est venue du bureau des élus CSE et nous avons été unanimes pour aller dans cette direction. »

Merci également au CSE Arjo qui a fait don de 18 cartes Calinauto d’une valeur de 775 € à l’association. Celles-ci permettront de constituer des lots pour inciter les gens à participer aux Foulées Ludopital. 

Et merci enfin à Oika Oika, spécialiste des jeux de société et des loisirs créatifs, qui a fait don à Ludopital de 32 jouets d’une valeur totale de 633 €, et ce grâce à Laetitia, animatrice et vendeuse à domicile de la marque. Après avoir découvert que Ludopital recherchait des jeux, elle a organisé sur sa page Facebook professionnelle une vente solidaire. Cette vente a permis aux acheteurs de jeux d’offrir leurs points de fidélité à l’association pour les échanger contre des cadeaux, ou d’acheter un jeu directement pour l’association.

Un nouveau projet hospitalier à Mouscron.

Encore un beau projet hospitalier pour Ludopital ! L’objectif était d’amener de la gaieté dans les locaux de consultations pédiatriques non programmés qui accueillent des enfants de 0 à 16 ans. L’embellissement des lieux permet en effet de simplifier l’accueil de l’enfant dans un milieu qu’il ne connait pas, et de dédramatiser les soins qui lui seront prodigués. 

Par souci d’harmonie, nous avons souhaité travailler avec la société ART LEQUIN qui avait déjà mis en œuvre plusieurs projets de décoration dans le service d’hospitalisation pédiatrique et en consultations. Et le résultat a été à la hauteur de nos ambitions. La fresque et le parcours ludique ont non seulement fait le bonheur des enfants et de leurs parents, mais ils ont aussi enthousiasmé les soignants !

Répondant à un questionnaire, la majorité des parents ont trouvé le décor agréable et stimulant et les dessins apaisants, certains allant même jusqu’à souhaiter réaliser ce décor chez eux. Les enfants, eux, ont trouvé que les dessins représentaient des gens souriants et que c’était chouette. Quant aux équipes de soignants – pédiatres, infirmières, infirmier en chef- leur avis est unanime : axée sur le rêve et l’imaginaire, la frise est colorée, dédramatisante, et suggère la détente par son côté ludique. Et finalement, l’ambiance ainsi créée permet de diminuer l’angoisse ressentie par les enfants en consultation.

Chaque année, ce sont plus de 2000 enfants qui vont pouvoir profiter de cet aménagement !

Pas de trêve d’été pour la livraison des jouets !

L’été n’empêche malheureusement pas les enfants d’aller à l’hôpital. Raison de plus pour rester sur le pont et continuer à livrer les hôpitaux. Car même si les dons de jouets sont en suspens pour de nombreuses raisons – collectivités et écoles en vacances, entreprises au ralenti – l’activité, bien que réduite pendant l’été, ne s’est pas interrompue. En juillet et en août, les services pédiatriques des centres hospitaliers de Douai, Cambrai, Lille (Huriez, Clinique Lille Sud, Clinique Le Bois) Lens et Roubaix, ont ainsi reçu des jouets de Ludopital. Les autres hôpitaux ont été desservis avant les grandes vacances ou le seront après, le calendrier des livraisons prévoyant une distribution en moyenne tous les 3 mois.

Et si les distributions de jouets ont pu continuer, c’est une fois encore grâce à l’aide précieuse de bénévoles disponibles, plus d’une trentaine au total, qui se sont relayés au local  pour assurer la bonne préparation et la livraison de 2450 jouets  !

merci Myriam, Chantal, Nadine, Jeanine, André, Patricia W, Martine H, Danièle, Lydia, Hamza, Francisco, Martine W, Maryse, Sophie, Patrick, Jacqueline, Pascale, Emmanuel, Sylvie T, Christian, Christiane, Roselyne, Véronique, Sabine, Annie, Geneviève, Dominique, Daniel, Lina, Françoise, Marie, Nathalie, Thérèse, Monique, Patricia C, Sylvie

Un immense MERCI à nos 104 bénévoles

Ils sont trop souvent dans l’ombre, mais leur rôle est inestimable. Discrets mais tellement impliqués, nos bénévoles sont le cœur même de l’association, la force vive sans laquelle notre activité ne pourrait fonctionner au quotidien. Car ils sont partout. Au local pour la réception, le tri, la désinfection, l’emballage ou la livraison des jouets. Mais aussi à l’extérieur, pour le nettoyage à domicile, les points dépôts de jouets, la couture ou l’organisation des opérations telles que « Des euros pour Ludopital ». Et quelle que soit la raison de leur présence, ils ont en commun la même passion. 

Certains bénévoles connaissaient Ludopital pour y avoir donné des jouets et rejoignent l’équipe à la retraite, d’autres ont été touchés par le jouet donné à leur enfant lors d’un soin et souhaitent participer à l’action, d’autres encore offrent leur temps en attendant de reprendre une activité…mais tous sont réunis avec la même motivation : apporter un peu de bonheur et de réconfort aux enfants hospitalisés.

Et leur présence est précieuse. Chaque année, leur contribution représente ainsi 12 emplois à plein temps !

 

Nathalie Calonne : notre précieux lien avec les soignants !

C’est avec bonheur que nous avons accueilli en début d’année Nathalie Calonne, nouvelle bénévole de l’association. D’autant que Nathalie ne nous était pas inconnue. Fraîchement retraitée, elle occupait auparavant le poste de cadre supérieure du pôle chirurgie enfant à l’hôpital Jeanne de Flandres. Et c’est en tant que responsable de l’encadrement de service enfants qu’elle a collaboré avec Ludopital durant de nombreuses années.

C’est donc tout naturellement que Nathalie est passée du côté « utilisateur » au côté « coulisses » de l’association. Et grâce à sa bonne connaissance du terrain et de l’organisation, elle est aujourd’hui le lien facilitateur entre l’association et l’équipe d’encadrement du CHU qui représente l’ensemble des services amenés à accueillir des enfants. 

Mais ses compétences ne s’arrêtent pas là ! Particulièrement impliquée dans la vie de l’association, Nathalie met son énergie et son enthousiasme au service de nombreuses missions. Elle organise ainsi de nombreuses réunions de sensibilisations avec les équipes hospitalières, a réalisé un questionnaire avec Jacqueline Dangleterre pour mieux connaître les besoins des personnels soignants, ou mis à jour la base de contacts de Ludopital en se fixant pour défi de conserver le lien avec les bons interlocuteurs hospitaliers au fil des prochains mois et années. Merci Nathalie !

Un beau projet au Centre d’Aide Médico-Sociale Précoce (CAMSP)

Situé à Roubaix, le CAMSP reçoit en rééducation des enfants à problématiques autour de la bouche : difficulté d’alimentation, sevrages de nutrition entérale, automutilation par morsure, bavage, troubles praxiques buccaux…

Dans le cadre de ses ateliers thérapeutiques, il a pour projet de mettre à disposition du matériel spécifique de vie quotidienne pour ces enfants à besoins spécifiques et d’accompagner les parents dans cette démarche. Un accompagnement qui, comme le souligne une collaboratrice du Centre, présente une double utilité : « Nous avons pu montrer en réel ce qu’est un « biberon cuillère » ainsi qu’un « biberon-tasse » à une maman qui n’en avait jamais entendu parler ; cela permet par exemple de démystifier du matériel d’alimentation pour lequel la maman n’aurait pas osé faire une démarche par ailleurs. Cela nous a également permis, en tant que professionnelles, de pouvoir expérimenter du matériel dont nous avions entendu parler, mais que nous n’avions pas pu manipuler, en situation réelle avec un enfant. Par la suite, nous pouvons proposer des outils plus adaptés aux parents. »

Ludopital va donc contribuer à la mise en place de 4 boîtes de matériel qui seront communes aux 4 orthophonistes “oralité”. Ces 4 boîtes constitueront chacune un matériel de référence qui permettra notamment de faire des essais en séance, et d’être prêté aux parents avant un achat personnel. Et ces prêts remportent un véritable succès comme en témoigne une maman qui a reçu en prêt l’assiette-chemin « dinner winner » ainsi que l’assiette « visage » afin de motiver son enfant et de lui proposer un abord ludique pour décentrer les difficultés d’oralité alimentaire : « Les assiettes que le Camsp nous a prêtées nous ont permis d’aider L. à manger dans le plaisir et la gaieté. On a pu lui montrer qu’il pouvait porter à la bouche sans se focaliser sur les quantités et ses difficultés. »

Au travers des objectifs visés – investissement positif de la bouche, rééducation par le jeu, apport de plaisir et d’une dimension ludique sur tout ce qui entoure la mise en bouche, valorisation du temps de repas – ce sont plus de 170 enfants qui devraient en bénéficier chaque année !

Après le ménage de printemps, le tri d’été !

Et si vous profitiez de l’été pour faire le tri dans les jouets !  Un excellent moyen pour vos enfants de grandir…tout en faisant une bonne action. Car ils sont nombreux les jouets avec lesquels ils ne jouent plus et qui encombrent les placards. Alors aidez-les à se poser les bonnes questions. Demandez-leur quels sont les jouets avec lesquels ils ne jouent plus, et vérifiez avec eux s’ils répondent aux conditions pour être offerts à un enfant à l’hôpital : sont-ils en très bon état, propres, complets, et pas trop grands ? Si c’est un doudou ou une peluche, porte-t-il toujours l’étiquette avec la mention CE ? Si c’est un livre, vérifiez qu’il soit comme sorti de chez le libraire, sans dédicace, même si le petit mot écrit est plein de délicatesse. Et si vous avez un doute, consultez le site internet de Ludopital. Vous y retrouverez toutes les infos concernant le don et le dépôt de jouet.

Et surtout, encouragez votre enfant à faire un joli dessin ou à écrire un petit mot pour accompagner son action. À réception des jouets, son beau témoignage sera posté sur les réseaux sociaux de Ludopital !

Dans les starting-blocks avec Gilles !

Bonne nouvelle : Les Foulées arrivent à grand pas. Et si vous pensez qu’elles ne sont pas pour vous, détrompez-vous ! 

Car à S -10 semaines, il est encore largement temps de vous préparer pour être au top de votre forme. Et avec les 5 règles d’or de notre coach Gilles, fan de course à pied et organisateur des Foulées, vous devriez même vous surpasser ! 

Règle N° 1 : On ne se met pas la pression. Pas besoin d’être un champion pour participer et même si c’est votre première sortie, c’est la préparation qui fera la différence !  

Règle N° 2 : On trouve son allure. Trouver la bonne allure est primordial. Idéalement, on doit être capable de parler en courant. Et si ce n’est pas le cas, c’est qu’on est en survitesse par rapport à son allure moyenne.

Règle N° 3 : On y va progressivement. 10 semaines, c’est largement suffisant pour bien se préparer, à condition de ne pas forcer. L’idéal pour commencer, c’est d’alterner marche et course. Marcher 5 minutes, courir 5 minutes et alterner en augmentant progressivement le temps total.

Règle N° 4 : À chacun son rythme. On ne perd pas de vue que le but n’est pas de battre des records, mais de participer. Le parcours de 10 km passe près de l’arrivée au 5ème km. Un bon moyen de s’arrêter si on ne souhaite pas parcourir l’intégralité des 10 km.

Règle N° 5 : On pense à s’hydrater. L’hydratation est la clé de tout sport d’endurance. L’idéal sur une course, et notamment sur les foulées, c’est de s’habituer à être autonome : prévoyez votre gourde 😉

 

Bienvenue au stand de Patricia !

Bénévole à l’association depuis un peu plus de 3 ans, Patricia nettoie des jouets, fait de l’étiquetage, des livraisons de jouets courage à Huriez, a déjà donné un coup de main pour les Foulées et apportait aussi des jouets pour les salles d’attente avant la pandémie, bref…  Patricia aime être polyvalente et s’implique beaucoup. 

Et comme elle ne s’arrête jamais, elle a eu l’idée de démarcher Brad’Way pour obtenir un stand dédié à Ludopital et a fini par l’obtenir en octobre 2020 ! Une idée géniale qui démontre aussi la détermination de Patricia : “Après avoir démarché 3 fois Brad’Way, je n’ai rien lâché ! Tant qu’on peut alimenter le stand, on l’a!”

Sur le stand, Patricia vend uniquement des dons qu’elle récupère auprès de connaissances ou de bénévoles. “Comme tout ce qu’on vend, c’est de la récup’, c’est une double bonne action pour les acheteurs : l’argent revient à Ludopital et c’est écologique plutôt que de jeter les objets dont on ne se sert plus.“ Et parce qu’une bonne idée est souvent récompensée, Brad’Way fait preuve d’une grande générosité en ne prenant pas de commissions sur les ventes, mais offre en plus le loyer du stand. Ainsi, tout l’argent récupéré va à Ludopital.

Si vous devez vous rendre au parc de l’innovation à Marquette, n’hésitez pas à passer sur le stand et à vous faire plaisir, car comme aime le dire l’enthousiaste Patricia : “Vous allez faire une bonne action et vous n’allez pas payer cher”. 

Bravo Patricia pour ce partenariat inédit !

Tout est bien qui finit bien !

Retour sur un projet qui a pris son temps mais qui, grâce à la persévérance et l’envie des protagonistes, a fini par aboutir.

Tout a commencé en 2019, lorsque des élèves de la classe de Tecms du lycée Pierre Joseph Laurent d’Aniche ont transformé leur projet pédagogique en collecte. Une opération encadrée par leur professeur de commerce Mme Mihoubi, sous la responsabilité de leurs proviseurs respectifs m. Melerowicz J. et D. Mercier.

Le lundi 17 mai 2021, ils ont enfin pu remettre avec succès leur collecte de jouets aux bénévoles de Ludopital, ainsi que 2 chèques de 437€ et 50 €. Le premier chèque représente 50% des bénéfices des ventes réalisées au lycée, et le second celui de la vente de gobelets à l’effigie de l’association. 

Selon leur professeur, “C’est à cœur joie que les élèves se sont engagés tout au long de leur formation pour donner du temps libre à collecter, trier, entreposer des jouets dans un local grâce aux dons des élèves, proches, et  autres,  via le bouche à oreilles, de multiples affichages et les réseaux sociaux.“

Une affirmation confirmée par les élèves : “Nous avons l’impression d’avoir grandi et nous sommes aujourd’hui plus sensibles à la notion de partage. Nous sommes fiers d’avoir su transmettre de la joie, un sourire à tous les enfants hospitalisés. Ce projet nous a apporté une grande fierté, de la satisfaction personnelle et une certaine ouverture d’esprit, et a pu contribuer à fédérer notre groupe classe.“ 

Ludopital félicite et remercie Illona, Frédérik, Dylan D., Jennifer, Julie, Amira, Océane, Kelly, Marine, Rose, Kimberley, Amine, Dylan Z et Anthony d’avoir mené ce projet à bien.