Archives pour la catégorie Aménagement

Les aquariums Ludopital

Les aquariums sont maintenant devenus objet de détente et de bien-être au sein des établissements hospitaliers. Certains optent pour des salles de jeux ludiques, d’autres préfèrent l’ambiance de ces hôtes multicolores. Quels sont les bienfaits que procurent ces grands bocaux habités ?

Même s’il existe peu d’études permettant de prouver scientifiquement l’impact  thérapeutique, le service pédiatrique de l’hôpital Trousseau à Paris a mis en avant les « effets » ressentis par leurs patients. Aussi, ils ont constaté qu’une vingtaine de minutes d’observation de l’aquarium diminuait la tension artérielle et calmait les angoisses pendant environ une demi-heure. L’association Ludopital a alors voulu tenter l’expérience. C’est grâce au projet « Aquakissing » que le premier aquarium voit le jour en 2005. Et à ce jour, plus de dix aquariums ont été installés dans les hôpitaux de la région lilloise.

Les effets positifs se répercutent sur tout le monde:  le patient, sa famille ainsi que le personnel soignant.

Tout d’abord, la simple présence de l’eau apporte de l’apaisement par ce qu’elle est. Mais mettre de la vie à l’intérieur permet d’agir sur le psychisme. La contemplation de l’aquarium permet à l’enfant de mieux supporter les soins qu’il va recevoir. Il suivra alors le médecin plus sereinement. Ses parents qui attendent avec impatience, angoissés ,seront plus apaisés. Enfin, le médecin qui passe à coté ressent une minute de tranquillité avant de reprendre sa journée. (pas sûre que cette dernière phrase soit bien appropriée concernant le médecin …)  C’est un lieu de rencontre, où chacun peut discuter et s’échapper quelques instants de l’atmosphère de l’hôpital.

L’aquarium rentre alors complètement dans la vie de l’hôpital. Il a des effets apaisants sur chaque personne. Mais c’est surtout une petite victoire pour les enfants hospitalisés. C’est d’ailleurs cette promesse que fait le personnel soignant à l’enfant qui doit subir une intervention. Son visage s’illumine, et il part au bloc avec l’idée de pouvoir coller son petit nez et observer ses compagnons à son retour.

L.



L’IME Louise Thulliez s’équipe !

Grâce à de merveilleux dons, Ludopital a pu offrir des tables de jeux : (babyfoot, billard …) pour les ados de l’IME Louise Thulliez de Lens. Les plus jeunes enfants pourront s’inventer des histoires en jouant au marchand de fruits et légumes ou en mitonnant un petit plat dans une magnifique cuisine. Les enfants petits et grands sont ravis, l’équipe encadrante remercie l’association et son généreux donateur « pour l’aide précieuse » apportée.

Des jouets pour l’EPDSAE

L’EPDSAE (Etablissement Public Départemental pour Soutenir, Accompagner, Eduquer) de Lille a sollicité Ludopital pour des jouets destinés à occuper et divertir les enfants. Peinture à doigt, bureau princesse, tracteur et autres jeux ont été réservés en ligne sur le site internet de Ludopital. A la suite du montage et l’installation les premières photos ont été envoyées à l’association avec en note « Voilà une première photo de l’établi qui remporte un franc succès tant auprès des garçons que des filles !!! »

On joue mieux à l’IME Léonce Malécot

Toute l’équipe de Ludopital est heureuse de voir les enfants de l’IME Léonce Malécot de St Amand en plein divertissement. Les éducateurs de l’établissement se sont connectés sur le site internet de Ludopital et ont profité du catalogue de jouets en ligne pour équiper leur salle de vie. Après réservation par mail, ils sont venus retirer leur commande heureux à l’idée de faire plaisir aux enfants qu’ils reçoivent. On parle du sourire des enfants, mais le sourire de ceux qui les en prennent soin a son importance!

Un aquarium en Neurochirurgie à Salengro

Un nouvel aquarium vient d’être installé en neurochirurgie pédiatrique, au CHU de Lille.

L’équipe du service remercie très chaleureusement Ludopital , et rapporte :

« Situé à l’entrée du service, le « coin aquarium » est le lieu de rendez-vous apaisant pour les enfants et leurs parents, l’endroit qui donne envie à l’enfant d’aller y faire ses premiers pas en post-opératoire. Chaque jour lors du tour médical, on peut entendre le chirurgien dire à l’enfant : « cet après midi ou demain tu iras voir les poissons » ! »

 

De la couleur dans la salle de réveil du CH Cambrai

Au Centre Hospitalier de Cambrai, le relooking de la salle de réveil ou salle de surveillance post interventionnelle a eu l’effet escompté aussi bien pour les petits patients que pour le personnel soignant. Grâce aux stickers, une petite touche de couleurs et de gaité apaise le réveil . Les petits yeux à peine ouverts peuvent se poser sur des motifs rassurants atténuant l’impressionnante vision des installations médicales, quel réconfort! Mais bien avant l’étape du réveil il a fallu déambuler dans le couloir conduisant au bloc, des cadres ont été accrochés pour casser la froideur de l’accès au bloc opératoire .

Un joli projet mené à bien pour le bien des jeunes patients !!!

           

 

Des stickers pour égayer les murs

Nul besoin de gros bras, de clous, d’outils, de peinture, de temps, d’efforts…pour redonner une touche accueillante à votre salle d’attente. Nous vous fournissons gratuitement des stickers, faciles à poser, dans la joie et la bonne humeur !
Ils égayeront les murs en quelques minutes pour un résultat très ludique et sympathique.
Ceci fait partie des projets de rénovation de salles d’attente que Ludopital vous propose.
Alors n’hésitez plus amis du corps médical, passez commande et collez vos stickers ! Les enfants seront ravis de la démarche et leur attente sera moins stressante…
Les stickers sur ces photos à l’hôpital St Vincent de Paul (service IRM) ont été généreusement financés par Aventure Côte d’Opale – Holi Run Cysoing. Merci à eux !

Un espace sensoriel snoezelen aux Mosaïques

Mardi 19 juin, l’équipe de Ludopital était conviée à l’inauguration d’un espace snoezelen au sein de l’hôpital de jour Les Mosaïques à Lille. Ce projet porté par Sophie Humbert et Christophe Serta, éducateurs spécialisés, et financé par Ludopital, était un rêve pour toute l’équipe soignante de cet hôpital réservé aux enfants de 3 à 8 ans présentant des troubles du développement ou de l’autisme.

Mais qu’est-ce qu’un espace snoezelen ? Dans cette petite pièce destinée à un accompagnement individuel, l’enfant pourra à la fois se détendre et stimuler ses sens grâce à un ensemble de matériaux, d’objets et de structures étudiées à cet effet. Un hamac est suspendu au plafond pour expérimenter le balancement. Des colonnes à bulles et des fibres optiques lumineuses offrent de beaux jeux de lumière, une piscine à balles et une foule de petits accessoires permettent à l’enfant de mettre en éveil ses sens dans un environnement calme et apaisant. Une musique douce retentit, la lumière est tamisée… On aurait envie d’y rester pendant des heures !

Pour l’instant, ce sont 8 enfants qui bénéficient de séances de snoezelen, mais l’équipe souhaite étendre cette pratique à tous les petits patients de l’hôpital de jour qui en ressentiront le besoin.

Ludopital est fière d’avoir pu apporter sa pierre à un projet aussi beau !

Témoignage de Joséphine, psychomotricienne aux Mosaïques :

«  Cela permet de vivre l’instant présent avec l’enfant, de découvrir l’enfant dans une autre dimension avec ses préférences sensorielles, de le laisser acteur de sa séance et de partir de ses préférences sensorielles pour aller à sa rencontre. »

Témoignage d’une maman qui fait des séances snoezelen avec son fils :

«  C’est une salle agréable dans laquelle mon fils se sent bien. J’aime bien le « cours » de Snoezelen pour un échange avec lui. »

Des voitures électriques pour le CH de Hazebrouck

Dans la famille « qui dit mieux comme projet hospitalier », Ludopital a encore fait fort, en fournissant des véhicules électriques miniatures au service de chirurgie du CH de Hazebrouck.

Qui n’a pas connu l’angoisse du départ vers le bloc opératoire, en brancard, le long de couloirs infinis, la peur au ventre ? Imaginez un enfant dans cette situation…

Eh bien, grâce à ce projet, il va pouvoir s’y conduire tout seul dans la voiturette de ses rêves, rouler dans un modèle réduit de Formule 1 sorti tout droit de Cars ou sur une grosse moto. Envolée la peur, place à l’aventure ! Quel meilleur moyen de détourner son attention jusqu’au bout et de canaliser son stress ?

Vroum vroum… « On fait la course ? »

Et voici une vidéo du petit Maxence, 3 ans, premier pilote des voiturettes électriques !