Atelier poterie :Témoignages

L’ATELIER POTERIE (Paroles d’enfants et de parents d’enfants hospitalisés au Centre Oscar Lambret Lille)
atelier poterie financé par Ludopital au centre oscar Lambret

Rym, jeune adolescente : « La poterie, ça détend. On peut s’amuser avec l’argile. Au début, je n’aimais pas trop toucher la terre – Rym est malvoyante-, mais là, j’ai beaucoup aimé. » (On a trouvé des gants en silicone pour que Rym ne touche pas l’argile directement. Rym a fait des formes avec des emporte-pièces).

Sa maman : « A chaque fois qu’elle vient, elle espère vous trouver. A l’atelier poterie, les enfants n’ont pas l’impression d’être à l ‘hôpital. Il y a des textures que Rym ne supporte pas. Ici, elle est entraînée par les autres enfants. Pour les frères et sœurs, c’est pareil. Ils peuvent participer au lieu d’attendre. Il y a une ambiance familial, on en oublie qu’on est à l’hôpital. »

Sophie, adolescente : « Faire de la poterie, ça m’a permis de me détendre avant mon examen, ça fait du bien. Merci ! » (Marie-Sophie a modelé une petite chouette).

Maman de Morgane : « On guette les dates des animations sur l’affiche et on essaie de venir quand on peut. Elle adore ça et on va acheter de l’argile pour en refaire à la maison. »

Maman de Jawen, 2 ans, petite dernière d’une famille de six enfants, et qui a aussi fait du modelage à côté de sa fille : « Toucher la terre, ça fait du bien. Ca fait longtemps que je n’ai

pas fait ça. On s’évade, ça détend. On est ici depuis plusieurs semaines et ça permet de penser à autre chose. J’aime bien fabriquer des choses, on va en refaire à la maison. » (Elle a modelé un photophore en forme de sapin pour Noël et une coupelle en forme de bourse avec le nom de sa fille écrit dessus)
Ont aussi participé à l’atelier la grande sœur présente, une tante et un cousin.

A noter aussi Leny, 4 ans, frère d’un enfant malade, qui est arrivé très agité et a réussi à rester concentré un long moment (presqu’une heure) en s’amusant avec la terre, en modelant des petites boules et des colombins, en rajoutant de la barbotine… . Ce qui a permis à sa maman d’aller discuter tranquillement avec la psychologue. Il est d’ailleurs revenu la séance suivante et est tout de suite venu s’asseoir à la table pour refaire de la poterie !

atelier poterie financé par Ludopital au centre oscar Lambret      atelier poterie financé par Ludopital au centre oscar Lambret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *