Archives de catégorie : Association Ludopital

Un beau projet au Centre d’Aide Médico-Sociale Précoce (CAMSP)

Situé à Roubaix, le CAMSP reçoit en rééducation des enfants à problématiques autour de la bouche : difficulté d’alimentation, sevrages de nutrition entérale, automutilation par morsure, bavage, troubles praxiques buccaux…

Dans le cadre de ses ateliers thérapeutiques, il a pour projet de mettre à disposition du matériel spécifique de vie quotidienne pour ces enfants à besoins spécifiques et d’accompagner les parents dans cette démarche. Un accompagnement qui, comme le souligne une collaboratrice du Centre, présente une double utilité : « Nous avons pu montrer en réel ce qu’est un « biberon cuillère » ainsi qu’un « biberon-tasse » à une maman qui n’en avait jamais entendu parler ; cela permet par exemple de démystifier du matériel d’alimentation pour lequel la maman n’aurait pas osé faire une démarche par ailleurs. Cela nous a également permis, en tant que professionnelles, de pouvoir expérimenter du matériel dont nous avions entendu parler, mais que nous n’avions pas pu manipuler, en situation réelle avec un enfant. Par la suite, nous pouvons proposer des outils plus adaptés aux parents. »

Ludopital va donc contribuer à la mise en place de 4 boîtes de matériel qui seront communes aux 4 orthophonistes “oralité”. Ces 4 boîtes constitueront chacune un matériel de référence qui permettra notamment de faire des essais en séance, et d’être prêté aux parents avant un achat personnel. Et ces prêts remportent un véritable succès comme en témoigne une maman qui a reçu en prêt l’assiette-chemin « dinner winner » ainsi que l’assiette « visage » afin de motiver son enfant et de lui proposer un abord ludique pour décentrer les difficultés d’oralité alimentaire : « Les assiettes que le Camsp nous a prêtées nous ont permis d’aider L. à manger dans le plaisir et la gaieté. On a pu lui montrer qu’il pouvait porter à la bouche sans se focaliser sur les quantités et ses difficultés. »

Au travers des objectifs visés – investissement positif de la bouche, rééducation par le jeu, apport de plaisir et d’une dimension ludique sur tout ce qui entoure la mise en bouche, valorisation du temps de repas – ce sont plus de 170 enfants qui devraient en bénéficier chaque année !

Pour Pascale

 

En 2014, alors qu’elle était secrétaire de direction chez EDF Commerce – Nord Ouest, Pascale avait tenu à démarrer un partenariat avec l’association en proposant une collecte de jouets et ainsi créer du lien. Mieux ! Pascale avait profité des ruches présentes sur le site EDF de La Madeleine pour récolter l’argent des ventes aux collaborateurs. À chaque période de Noël, Pascale était heureuse de nous faire parvenir la collecte de jouets accompagnée d’un chèque au nom de l’association.

Comme une belle initiative n’arrive jamais seule, la Direction d’EDF Commerce Nord-Ouest a décidé de faire un geste supplémentaire dès 2019. Par exemple, pour la récolte de 2020, l’opération de dons a apporté 1860 €, plus 1860 € d’abondement de la part de l’entreprise, soit un don total de 3720€ pour Ludopital !

Aujourd’hui nous souhaitons saluer la mémoire de Pascale qui nous a malheureusement quittés l’été dernier. Pour honorer son dévouement et sa générosité, EDF continuera de faire vivre le lien qu’elle a créé. Ludopital pourra profiter des collectes de jouets et du profit des ventes de miel durant des périodes plus creuses pour l’Association, c’est-à-dire lors des mois d’avril, mai et juin.

Du fond du cœur Pascale, nous te disons un immense merci de nous avoir apporté ce partenariat avec une entreprise aussi belle que EDF Hauts de France. Une entreprise que nous retrouvons toujours avec beaucoup de plaisir et d’émotion aux foulées Ludopital.

Le mécénat mode d’emploi

Lorsqu’à l’approche de Noël 2018, l’un des collaborateurs de l’agence de communication Epsilon propose de réaliser une collecte pour Ludopital, il était loin de se douter que ce serait le début d’un beau partenariat. Traditionnellement, les employés s’offraient alors des cadeaux d’une valeur maximum de 5€. Cette année-là, Arnaud proposa aux organisateurs de la soirée d’investir cette somme au profit de jouets neufs pour l’Association Ludopital qui lui tient à cœur. La collecte se met en place avec une communication en interne. 

L’opération est un succès : le soir de l’événement, les cadeaux s’amoncèlent et la collecte dure finalement plusieurs semaines pour atterrir quelques mois plus tard chez Ludopital. Lors de la visite des locaux, ceux qui sont chargés de la livraison sont impressionnés par l’organisation et le travail des bénévoles, et le nom de l’association se fait souvent entendre dans les locaux de l’agence de communication. 

Finalement c’est lors d’une réunion du CSE Epsilon, que Nathalie Leurent, directrice générale, expose son envie d’aller plus loin avec l’association, notamment pour la rédaction des newsletters. Très vite une équipe Epsilon est constituée. Karim et Cédric mettront leurs plumes au service de l’association, tandis que Morgane se chargera de gérer les échanges, les réunions et les plannings. 

Après une première année pour prendre ses marques, Epsilon aimerait continuer la rédaction des newsletters mais également offrir plus de services à Ludopital notamment en graphisme et dans la gestion de données (la spécialité de l’agence). En attendant, l’association est à la recherche de profils pour étoffer ses rangs. 

Si vous vous retrouvez dans les missions suivantes, n’hésitez pas à nous contacter !

  • Un(e)  passionné(e)  d’informatique pour résoudre nos soucis de maintenance (une fois par mois sur site, le reste à distance)
  • Un(e) photographe de talent pour shooter nos locaux, nos livraisons et surtout les prochaines Foulées Ludopital
  • Un(e)  graphiste et un(e)  community manager qui aiment communiquer
  • Et toujours… des bénévoles qui pourraient nous aider à trouver des financements pour nos projets hospitaliers, l’achat de jouets et le fonctionnement de l’association 

Merci pour vos candidatures !

Les bénévoles Ludopital, plus forts que Monsieur Propre !

Bien avant l’arrivée de la Covid 19, Ludopital brillait déjà en matière de désinfection. Tous nos jouets collectés sont vérifiés et désinfectés avant d’être distribués dans les hôpitaux selon un protocole minutieux, et grâce à une implication sans faille des bénévoles ! 

Des bénévoles, qu’ils soient présents au local ou à domicile, suivent un protocole de nettoyage des jouets établi avec l’aide d’une hygiéniste. La règle de base : un plan de travail et des mains irréprochables. Petite astuce : parce qu’il répond parfaitement aux règles d’hygiène et d’alimentation recommandées pour les enfants, les jouets sont lavés avec du… produit vaisselle !

Ensuite, aucun coin, aucune rainure ne doit échapper au minutieux nettoyage. Si beaucoup de jouets ne peuvent être immergés pour des raisons d’infiltration d’eau, ceux moulés d’un seul bloc ont droit à leur passage en machine. Une des raisons pour laquelle l’association s’est récemment équipée d’un lave-vaisselle professionnel. Même si plus de 90% des jouets sont toujours lavés à la main, ce nouveau venu offre un gain de temps appréciable pour le lavage de certains jouets mais aussi et surtout de tous les contenants et ustensiles utilisés au local. Pour info, Ludopital n’a pas la possibilité de nettoyer les jouets d’occasion à pile et ne garde que ceux qui n’ont pas de mécanisme à pile.

Les « textiles » tels que les peluches, doudous et autres déguisements sont confiés aux bons soins de machines à laver et à deux sèches linges. Quant aux livres, jeux de sociétés et puzzles, ils sont nettoyés à l’aide d’un produit désinfectant. Chaque boîte, chaque pièce de jeu, chaque tranche et chaque couverture de livre subit son petit coup de lavette. Mention spéciale aux livres dont toutes les pages sont cartonnées ou plastifiées, aucune n’échappe à la vigilance de nos bénévoles !

Enfin, pour garantir la propreté et préserver les efforts de notre équipe de choc, tous les jeux et jouets sont emballés sous film plastique en attendant une solution d’éco-emballage appropriée.

Vous voulez tester votre force de frappe nettoyage ? Rejoignez-nous !



Le projet médico judiciaire Roger Salengro

Pouvoir rassurer les 1000 à 1500 enfants victimes d’abus en adoucissant une prise en charge souvent complexe car pluridisciplinaire, tel était le souhait des membres de l’équipe de l’Unité Médico Judiciaire du CHU de Lille. 

Le projet était de proposer un aménagement pour la salle d’attente pédiatrique mais aussi la salle Accueil Mineurs Victimes (AMIV). Le but : que ces enfants victimes de violences sexuelles se sentent écoutés, soignés, reconnus, accompagnés et soutenus quant à leur statut de victimes, en suivant une démarche medico-psycho-sociale, mais aussi une démarche judiciaire adaptée.

La mise en place de cette AMIV avait pour objectif la mise à disposition de locaux adaptés à l’audition judiciaire des victimes par les enquêteurs. Parce que ces entretiens sont enregistrés et filmés, il était primordial que ces enfants puissent être entendus par la justice dans une structure adaptée aux exigences de la loi pénale. L’espace devait également tenir compte de l’accueil proposé aux familles des victimes. 

Un projet malheureusement encore essentiel mais qui est d’une grande aide pour l’équipe de l’Unité Médico Judiciaire comme le souligne leur témoignage : 

“Grâce à l’association nous avons pu équiper notre salle d’audition pour les mineurs victimes et notre salle d’attente enfants victimes. La télévision de la salle d’attente enfant permet de diffuser des messages éducatifs et d’expliquer le déroulement des examens médicaux. Pour patienter agréablement, cette dernière a été dotée admirablement de meubles et jouets. De plus, afin d’accueillir au mieux toutes les victimes, un emplacement pour les mamans et leur bébé a été spécialement dédié.

La collaboration avec Ludopital nous est d’une grande aide pour le service et les victimes, un grand merci à tous les bénévoles. »

Grâce à Jean-Jacques, notre local s’est refait une beauté !

On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussés et le moins qu’on puisse dire, c’est que chez Ludopital, nous n’avons pas fait mentir l’adage. Car même si nous nous impliquons particulièrement dans l’aménagement de locaux hospitaliers, nos locaux, eux, avaient besoin d’un sérieux rafraichissement ! Et c’est par Jean-Jacques, bénévole depuis janvier 2018, que le miracle est arrivé. Électricien de métier et jeune retraité, il avait proposé de mettre toutes ses connaissances au service de Ludopital. 

« Il y a 3 ans de ça, au cours d’une discussion avec Béatrice, elle a découvert que j’étais électricien et j’ai commencé par changer des éclairages à droite à gauche, à refaire des étagères, des plans de travail, réparations, coups de peintures ici et là, réparation de bureau, refait un châssis de porte, installé un porter vidéo… »  

Alors c’est tout naturellement que Jean-Jacques s’est investi dans la rénovation de la salle projets dont il a très vite diagnostiqué les points faibles. « Dans la salle projets, les éclairages étaient mal positionnés depuis 1974, il manquait des étagères, tous les murs se fendillaient… Il fallait tout refaire ! »

 Et Jean- Jacques n’a pas chômé ! En seulement 15 jours, il a tout refait de fond en comble.

« Plutôt que de remplacer seulement ce qui n’allait pas, j’ai acheté des éclairages, repassé les câbles, refait le plafond, refait les murs, bouché les trous, enduit, repeint… utilisé autant que possible les fonds de peinture. J’ai même repeint le radiateur après intervention du plombier! »

Une métamorphose qui fait le bonheur de toutes les équipes qui ont redécouvert leur nouveau cadre de travail avec un grand sourire.

Bravo et encore merci, Jean-Jacques !

 

Tirelires cherchent bons soins !

Nous considérons qu’il n’y a pas de petits dons et que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Notamment grâce aux « Euros Ludopital », ces tirelires présentes toute l’année dans des commerces de proximité comme les boulangeries, Intermarché , Match ou Carrefour City. Chaque année, elles permettent ainsi de collecter en moyenne 85 € par point de dépôt, ce qui a représenté pour 2020 un don de 11 500 €. Seul bémol, la gestion des tirelires est confiée à une dizaine de bénévoles dont aucun ne démarche les commerçants de Lille qui représentent pourtant un véritable potentiel, notamment le secteur Gambetta, particulièrement dynamique en terme de fréquentation des commerces.

Ludopital recherche donc des bénévoles lillois qui pourraient prendre en charge la mise en place de tirelires chez des commerçants du secteur potentiellement intéressés. Merci de relayer l’info !

Et comme chaque euro est précieux, pensez aussi à cette autre façon d’aider à financer Ludopital de façon pérenne : le microdon ou arrondi sur salaire. Simple à mettre en place et gérée par un organisme indépendant, cette formule consiste pour le salarié à accepter que son salaire soit réduit à l’euro inférieur, voire un peu plus.

Pour plus d’infos ou pour proposer à votre entreprise de mettre en place le micro-don en faveur de Ludopital, vous pouvez contacter Gilles au 06 52 27 76 63 ou par email mecenat@ludopital.fr 

L’activité continue plus que jamais…et avec vous !

Vous le savez déjà, mais on ne le dira jamais assez : pour que Ludopital puisse continuer à livrer plus de 1000 jouets par semaine, les collectes sont les bienvenues toute l’année ! Car même si novembre, décembre, janvier et février sont des gros mois de réception de jouets, en raison des campagnes solidaires de fin d’année, les 4250 jouets pouvant être distribués dans les hôpitaux, et que nous avons en stock, correspondent à 1 mois de livraison . D’où l’importance de continuer en 2021 ! 

Alors merci à vous de continuer à organiser des collectes pour nous offrir des jouets tous les mois de l’année. Collectes de printemps, collectes d’été, collectes de rentrée… toutes les collectes sont les bienvenues ! Et surtout, n’hésitez pas à nous en parler. Car nous nous efforçons d’adapter nos recherches de jouets – notamment en ce moment des jouets premier âge, des jouets pour ado et petits jouets tout âge tenant dans une main – en fonction des besoins des hôpitaux et de nos stocks.

Vous pouvez bien entendu retrouver toutes les infos sur notre site, mais pourquoi ne pas en profiter pour venir visiter nos locaux et découvrir en live “la route du jouet” ! Même en cette période particulière, il est possible de venir en petit comité sur rendez-vous. Et surtout, n’hésitez pas à consulter la petite vidéo réalisée par l’équipe de communication et Bernard notre bénévole, afin de sensibiliser les élèves, en attendant de pouvoir ré-intervenir dans les écoles.

Et n’oubliez pas c’est grâce à vous que Ludopital peut poursuivre son action : donner le sourire à un enfant et faciliter le soin.

-> Organiser une collecte

-> Quels jouets collectés

Une salle de jeu « trop bien comme ça » à Villeneuve d’Ascq !

Aujourd’hui, c’est sur le projet hospitalier SSR Marc Sautelet de Villeneuve d’Ascq que nous avons choisi de faire un gros plan.

Dans ce centre dédié à l’accueil et à la prise en charge des enfants en situation de maladie et/ou de handicap, l’optimisation des conditions de sécurité et de confort faisaient partie des priorités. Le personnel soignant souhaitait ainsi faire évoluer les espaces de prise en charge avec du matériel adapté, afin de proposer aux enfants un accompagnement de qualité, dans un environnement serein et agréable. 

Ludopital a donc décidé d’accompagner le réaménagement de la salle de jeux enfants destinée aux enfants de 6 à 12 ans, dans le secteur Hôpital de jour régulier, Unité des grands (6-18 ans). Grâce à cette initiative, plus de 200 enfants vont pouvoir chaque année profiter de véritables espaces de détente et de distraction entre les soins.

Et le succès auprès des enfants ne s’est pas fait attendre, comme en témoigne Dahim MOUCHOU, Éducateur Spécialisé : « Les enfants sont unanimes en disant que la nouvelle salle est « trop bien comme ça ». La petite Lola nous a même confié qu’elle passerait tout son temps dans cette pièce désormais. Les adultes qui passent dans le service sont tout aussi ravis de voir ce « rafraîchissement » qui était plus que nécessaire. Encore une fois, je ne saurais trouver assez de mots pour remercier Ludopital »

Appelez-le Arthur !

Qu’est-ce qui fait qu’un étudiant en communication rejoigne Ludopital pour apporter un peu plus de visibilité à l’association ? La réponse : une belle motivation.

N’ayant pas les ressources pour payer un salarié en communication, Ludopital n’avait jamais accueilli d’alternant. C’était sans compter sur le plan “1 jeune 1 solution”, une aide exceptionnelle de l’Etat que nous a présentée Arthur, pour les employeurs qui recrutent en apprentissage. Un accord du conseil d’administration plus tard et voilà Arthur chez nous !

Mais qui est-il ? Du haut de ses 22 ans, Arthur est étudiant à l’école Cesacom. Après un BTS en communication, il a enchaîné avec une licence “chef de projet en communication” et une alternance à la Villa Marguerite Yourcenar. 

Actuellement manager en stratégie de communication, il a choisi de faire son alternance au sein de l’association, de janvier à fin août à raison de 2 jours à l’école, et 3 jours chez Ludopital.  Sa mission principale, et il l’a acceptée, est de faire une analyse pour améliorer la communication interne, entre bénévoles et salariés. À peine arrivé, il a également déjà élaboré un planning pour avoir une meilleure visibilité des publications à venir sur les réseaux sociaux. Et alors qu’il ne s’ennuyait pas, il a aussi créé des « modèles » pour améliorer leur cohérence graphique.

Et quand on demande à Arthur pourquoi il a choisi Ludopital, sa réponse est aussi touchante que sa démarche est sincère : Parce que c’était une association. Ça me permet de réaliser des actions concrètes et de les mettre en place rapidement. J’ai un petit frère qui est resté à l’hôpital, donc je connaissais les actions de l’asso.

Une nouvelle recrue qui témoigne des besoins toujours plus variés de Ludopital. Si les bénévoles sont heureusement toujours aussi nombreux pour le tri et la livraison, nous avons également de plus en plus besoin de l’aide de communicants pour nous apporter une meilleure visibilité, notamment sur LinkedIn