Archives de catégorie : Association Ludopital

Grâce à Jean-Jacques, notre local s’est refait une beauté !

On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussés et le moins qu’on puisse dire, c’est que chez Ludopital, nous n’avons pas fait mentir l’adage. Car même si nous nous impliquons particulièrement dans l’aménagement de locaux hospitaliers, nos locaux, eux, avaient besoin d’un sérieux rafraichissement ! Et c’est par Jean-Jacques, bénévole depuis janvier 2018, que le miracle est arrivé. Électricien de métier et jeune retraité, il avait proposé de mettre toutes ses connaissances au service de Ludopital. 

« Il y a 3 ans de ça, au cours d’une discussion avec Béatrice, elle a découvert que j’étais électricien et j’ai commencé par changer des éclairages à droite à gauche, à refaire des étagères, des plans de travail, réparations, coups de peintures ici et là, réparation de bureau, refait un châssis de porte, installé un porter vidéo… »  

Alors c’est tout naturellement que Jean-Jacques s’est investi dans la rénovation de la salle projets dont il a très vite diagnostiqué les points faibles. « Dans la salle projets, les éclairages étaient mal positionnés depuis 1974, il manquait des étagères, tous les murs se fendillaient… Il fallait tout refaire ! »

 Et Jean- Jacques n’a pas chômé ! En seulement 15 jours, il a tout refait de fond en comble.

« Plutôt que de remplacer seulement ce qui n’allait pas, j’ai acheté des éclairages, repassé les câbles, refait le plafond, refait les murs, bouché les trous, enduit, repeint… utilisé autant que possible les fonds de peinture. J’ai même repeint le radiateur après intervention du plombier! »

Une métamorphose qui fait le bonheur de toutes les équipes qui ont redécouvert leur nouveau cadre de travail avec un grand sourire.

Bravo et encore merci, Jean-Jacques !

 

Tirelires cherchent bons soins !

Nous considérons qu’il n’y a pas de petits dons et que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Notamment grâce aux « Euros Ludopital », ces tirelires présentes toute l’année dans des commerces de proximité comme les boulangeries, Intermarché , Match ou Carrefour City. Chaque année, elles permettent ainsi de collecter en moyenne 85 € par point de dépôt, ce qui a représenté pour 2020 un don de 11 500 €. Seul bémol, la gestion des tirelires est confiée à une dizaine de bénévoles dont aucun ne démarche les commerçants de Lille qui représentent pourtant un véritable potentiel, notamment le secteur Gambetta, particulièrement dynamique en terme de fréquentation des commerces.

Ludopital recherche donc des bénévoles lillois qui pourraient prendre en charge la mise en place de tirelires chez des commerçants du secteur potentiellement intéressés. Merci de relayer l’info !

Et comme chaque euro est précieux, pensez aussi à cette autre façon d’aider à financer Ludopital de façon pérenne : le microdon ou arrondi sur salaire. Simple à mettre en place et gérée par un organisme indépendant, cette formule consiste pour le salarié à accepter que son salaire soit réduit à l’euro inférieur, voire un peu plus.

Pour plus d’infos ou pour proposer à votre entreprise de mettre en place le micro-don en faveur de Ludopital, vous pouvez contacter Gilles au 06 52 27 76 63 ou par email mecenat@ludopital.fr 

L’activité continue plus que jamais…et avec vous !

Vous le savez déjà, mais on ne le dira jamais assez : pour que Ludopital puisse continuer à livrer plus de 1000 jouets par semaine, les collectes sont les bienvenues toute l’année ! Car même si novembre, décembre, janvier et février sont des gros mois de réception de jouets, en raison des campagnes solidaires de fin d’année, les 4250 jouets pouvant être distribués dans les hôpitaux, et que nous avons en stock, correspondent à 1 mois de livraison . D’où l’importance de continuer en 2021 ! 

Alors merci à vous de continuer à organiser des collectes pour nous offrir des jouets tous les mois de l’année. Collectes de printemps, collectes d’été, collectes de rentrée… toutes les collectes sont les bienvenues ! Et surtout, n’hésitez pas à nous en parler. Car nous nous efforçons d’adapter nos recherches de jouets – notamment en ce moment des jouets premier âge, des jouets pour ado et petits jouets tout âge tenant dans une main – en fonction des besoins des hôpitaux et de nos stocks.

Vous pouvez bien entendu retrouver toutes les infos sur notre site, mais pourquoi ne pas en profiter pour venir visiter nos locaux et découvrir en live “la route du jouet” ! Même en cette période particulière, il est possible de venir en petit comité sur rendez-vous. Et surtout, n’hésitez pas à consulter la petite vidéo réalisée par l’équipe de communication et Bernard notre bénévole, afin de sensibiliser les élèves, en attendant de pouvoir ré-intervenir dans les écoles.

Et n’oubliez pas c’est grâce à vous que Ludopital peut poursuivre son action : donner le sourire à un enfant et faciliter le soin.

-> Organiser une collecte

-> Quels jouets collectés

Une salle de jeu « trop bien comme ça » à Villeneuve d’Ascq !

Aujourd’hui, c’est sur le projet hospitalier SSR Marc Sautelet de Villeneuve d’Ascq que nous avons choisi de faire un gros plan.

Dans ce centre dédié à l’accueil et à la prise en charge des enfants en situation de maladie et/ou de handicap, l’optimisation des conditions de sécurité et de confort faisaient partie des priorités. Le personnel soignant souhaitait ainsi faire évoluer les espaces de prise en charge avec du matériel adapté, afin de proposer aux enfants un accompagnement de qualité, dans un environnement serein et agréable. 

Ludopital a donc décidé d’accompagner le réaménagement de la salle de jeux enfants destinée aux enfants de 6 à 12 ans, dans le secteur Hôpital de jour régulier, Unité des grands (6-18 ans). Grâce à cette initiative, plus de 200 enfants vont pouvoir chaque année profiter de véritables espaces de détente et de distraction entre les soins.

Et le succès auprès des enfants ne s’est pas fait attendre, comme en témoigne Dahim MOUCHOU, Éducateur Spécialisé : « Les enfants sont unanimes en disant que la nouvelle salle est « trop bien comme ça ». La petite Lola nous a même confié qu’elle passerait tout son temps dans cette pièce désormais. Les adultes qui passent dans le service sont tout aussi ravis de voir ce « rafraîchissement » qui était plus que nécessaire. Encore une fois, je ne saurais trouver assez de mots pour remercier Ludopital »

Appelez-le Arthur !

Qu’est-ce qui fait qu’un étudiant en communication rejoigne Ludopital pour apporter un peu plus de visibilité à l’association ? La réponse : une belle motivation.

N’ayant pas les ressources pour payer un salarié en communication, Ludopital n’avait jamais accueilli d’alternant. C’était sans compter sur le plan “1 jeune 1 solution”, une aide exceptionnelle de l’Etat que nous a présentée Arthur, pour les employeurs qui recrutent en apprentissage. Un accord du conseil d’administration plus tard et voilà Arthur chez nous !

Mais qui est-il ? Du haut de ses 22 ans, Arthur est étudiant à l’école Cesacom. Après un BTS en communication, il a enchaîné avec une licence “chef de projet en communication” et une alternance à la Villa Marguerite Yourcenar. 

Actuellement manager en stratégie de communication, il a choisi de faire son alternance au sein de l’association, de janvier à fin août à raison de 2 jours à l’école, et 3 jours chez Ludopital.  Sa mission principale, et il l’a acceptée, est de faire une analyse pour améliorer la communication interne, entre bénévoles et salariés. À peine arrivé, il a également déjà élaboré un planning pour avoir une meilleure visibilité des publications à venir sur les réseaux sociaux. Et alors qu’il ne s’ennuyait pas, il a aussi créé des « modèles » pour améliorer leur cohérence graphique.

Et quand on demande à Arthur pourquoi il a choisi Ludopital, sa réponse est aussi touchante que sa démarche est sincère : Parce que c’était une association. Ça me permet de réaliser des actions concrètes et de les mettre en place rapidement. J’ai un petit frère qui est resté à l’hôpital, donc je connaissais les actions de l’asso.

Une nouvelle recrue qui témoigne des besoins toujours plus variés de Ludopital. Si les bénévoles sont heureusement toujours aussi nombreux pour le tri et la livraison, nous avons également de plus en plus besoin de l’aide de communicants pour nous apporter une meilleure visibilité, notamment sur LinkedIn

 

Et pendant ce temps, les projets continuent !

Même s’ils ont parfois pris un peu de retard, les projets hospitaliers restent une de nos priorités. À Roubaix, c’est le service de néonatologie de l’hôpital qui va profiter du soutien de Ludopital. Car dans ce service, les séjours sont souvent longs et les deux parents ont la possibilité de rester dormir auprès de leur bébé, dans des chambres individuelles qui deviennent finalement le premier cocon familial.

L’objectif : créer un service et des chambres aussi accueillants que possible pour fournir un environnement propice au bien-être des nouveau-nés et de leur famille. Et le projet ne manque pas d’ambition ! Au total, ce sont les chambres d’hospitalisation, la salle des parents, le couloir d’accès aux chambres et aux sanitaires parents, l’accueil secrétariat et les salles de consultation qui sont concernés. Avec au programme, la décoration murale pour une atmosphère plus chaleureuse et intimiste, l’aménagement de rangement pour les écharpes de portage, bandeaux de peau à peau, coussins d’allaitement, langes…ainsi que la fabrication d’un meuble sur mesure dans chaque chambre, pour permettre aux familles de ranger leurs vêtements, et les affaires du bébé.  

Si le but était d’apaiser les familles, l’effet se fait aussi ressentir du côté de l’équipe : « ça rend plus agréable notre cadre de vie au boulot, il y a plus de couleurs, c’est convivial et ça fait moins hôpital. » Une équipe qui voit déjà les bienfaits de ces transformations : «  Dans les salles de consultation, les pédiatres utilisent la déco pour faire s’évader l’enfant, le faire parler ou jouer et ainsi oublier le côté médical qui peut être stressant pour l’enfant. » Pour certains, c’est même une nouvelle motivation : « C’est printanier, agréable, ça apporte de la légèreté pour venir travailler, ça donne envie de siffler… »

Une ambiance nouvelle, prête à accueillir les quelques 700 enfants et leurs parents qui, chaque année, vont avoir le bonheur de profiter de ces aménagements. Les avis sont d’ailleurs unanimes si l’on en croit la Maman d’Alice “c’est beau, apaisant, ça apporte un peu de gaité dans la chambre, ces jolies fleurs nous font du bien. Ça reste sobre, léger, c’est un bel ensemble… D’ailleurs, ça a beaucoup plu à mon ainé de 3 ans qui s’est amusé à toucher les papillons, à nommer ce qu’il voyait, compter les fleurs. C’était un jeu pour le faire patienter lors des visites avec son papa.“… ou encore les parents de Nabil a qui nous laisserons le mot de la fin : « c’est superbe, très chaleureux, on se sent comme à la maison, voir les fleurs sur le mur en face de mon lit m’invite à m’évader ».

Écoemballage : l’affaire est dans le sac !

C’est l’histoire d’un projet qui a germé dans nos têtes il y a plus d’un an. 

Nous avions l’habitude de livrer nos jouets aux hôpitaux dans des grands sacs en plastique ou des cartons, pour la plupart non réutilisables, et que nous n’avions pas la possibilité de nettoyer avant leur entrée dans les services hospitaliers. Il a fallu se rendre à l’évidence : ni les valeurs que nous défendions, ni les circonstances sanitaires ne nous autorisaient à continuer à utiliser ce type d’emballage !

C’est donc tout naturellement que nous avons fait appel à nos fées couturières, qui réalisaient déjà des sacs en tissus pour le reconditionnement des jeux dont la boîte d’origine était abîmée. 

Et le résultat a été à la hauteur de leur talent ! De jolis sacs en tissus, durables et réutilisables, qui en plus d’être écoresponsables, pourront mettre fin à notre dépendance au plastique ou au carton !

Alors bien sûr, il faudra adapter notre processus et impliquer le personnel hospitalier dans notre nouvelle démarche : récupérer les sacs après la livraison, laver l’ensemble en machines et les réutiliser pour les futures livraisons. Mais une fois de plus, dès notre premier test de livraison au centre hospitalier HURIEZ, le personnel a répondu présent. La planète mérite bien ça !

Que retenir de 2020 ?

Et si 2020 avait été une année de grande solidarité ? 
À Ludopital, nous ne retiendrons que le positif de cette année particulière :

  • 30000 jouets courage 
  • 16 projets hospitaliers
  • 1900 jouets dans les salles d’attente
  • 1370 jouets pour Noël 
  • 4264 abonnés Facebook
  • 11500€ récoltés grâce aux tirelires 
  • Et bien sûr, les 25 ans des foulées qui ont bien eu lieu et lors desquelles nous avons récolté 9000€ !

Encore un immense merci à tous pour votre générosité et votre soutien, nous vous attendons encore plus mobilisés en 2021 !

 

Une nouvelle présidente pour cette nouvelle année !

Ludopital a l’honneur d’accueillir une nouvelle présidente. Nous saluons encore chaleureusement Hubert Ythier pour son action, et laissons la parole à Jacqueline Dangleterre qui nous parle de ses souhaits pour 2021.

 » En ce début d’année 2021, je souhaite à toutes et à tous de passer une année en toute sérénité ponctuée de joies et de bonheurs quotidiens qui rendent la vie plus agréable. 

Que toutes les personnes qui participent de près ou de loin au sein de l’association Ludopital, aux nouveaux projets mis en place et à venir, trouvent ici le témoignage de notre gratitude. Soucieux du bien-être des enfants et partageant la même passion qui anime chacune et chacun d’entre vous, vous contribuez à réduire la souffrance des enfants malades et leur redonner le sourire.

Cette année est marquée par le départ du Docteur Ythier, Chef du service de Pédiatrie, qui a assuré la présidence de l’association Ludopital de 2017 à 2020. Ses innombrables qualités reconnues de tous parmi lesquelles sa facilité d’accès, sa bienveillance à l’égard de tous, son humanité nous manqueront. Lui succéder est pour moi un grand honneur. Mes remerciements s’adressent à Monsieur YTHIER ainsi qu’à tous les membres de l’association pour la confiance et le soutien qu’ils m’accordent.

De nombreux projets ont abouti grâce à la mobilisation de tous, équipe et bénévoles œuvrant au sein de l’association. Ma volonté de poursuivre cette œuvre entreprise depuis plus de trente ans, l’envie de partager cette même passion et d’accompagner l’équipe nous promet une belle aventure riche en nouveaux défis. 

Que cette année 2021 soit le théâtre de la concrétisation de tous nos projets, de tous nos désirs et de nos rêves les plus fous destinés à redonner le sourire aux enfants hospitalisés. « 

Jacqueline Dangleterre

 

La véritable histoire du Père Noël Solidaire

Vous connaissez l’histoire du Père Noël Solidaire ? Nous allons vous la raconter.

Tout commence en 2015 lors d’un marathon au profit de l’association “la petite Alix”. Père Noël Solidaire ayant à peine fini sa course, se dit qu’il pourrait encore se rendre utile pour une autre association. Il décida d’en parler avec Mère Noël et ses lutins et tous ensemble, ils contactèrent Gilles Gamot et lui proposèrent de réaliser des prestations payantes dont l’argent récolté serait reversé à Ludopital.

Très vite, toute la famille s’y mit ! Tandis que certains feront les lutins, d’autres feront des collectes jusque dans leur collège et contrôleront les jouets. Pour la préparation, c’est Mère Noël qui s’organise dès le mois de septembre ! Elle prend contact avec les familles par téléphone pour “faire connaissance“ avec les enfants et créer les fiches du Père Noël. Et quand le Père Noël sort son traîneau, il rend visite aux familles pendant à peu près 25 minutes le 24 décembre au soir et le 25 décembre dans la journée, dans les environs d’Hazebrouck.

Pendant plusieurs années, Père Noël Solidaire se fit connaître sur le Bon Coin avant de créer une page Facebook qui fit décoller ses visites aussi vite que ses rennes. En 2019, il assura même sa tournée dès 17h30 le 24 décembre, et toute la journée du 25 !!! Cerise sur le traîneau : il fit une énorme récolte de 350 jouets regroupant les dons de parents d’élèves récupérés le jour de leur fête de Noël, de particuliers et du collège d’Hazebrouck.

C’est alors qu’en 2020, Père Noël Solidaire se vit confiné et ne put faire ses visites à domicile. Mais son plus grand lutin eut l’heureuse idée de lui proposer de lancer les “Rencontres WhatsApp avec le Père Noël !“ Résultat : Père Noël Solidaire a pu voyager jusqu’en Bretagne, et pour la première fois depuis plusieurs années, a pu réveillonner avec Mère Noël et ses lutins. Depuis, Père Noël Solidaire et sa famille cherchent de nouvelles choses à faire pour continuer d’aider Ludopital.

Les héros de cette belle histoire
Père Noël Solidaire : François 
Mère Noël et deuxième lutin : Séverine 
Grand Lutin, première conseillère : Marion
Lutin responsable des collectes collège : Lison
Lutin contrôleur des jouets et monteur des puzzles : Gabin