Un beau projet au Centre d’Aide Médico-Sociale Précoce (CAMSP)

Situé à Roubaix, le CAMSP reçoit en rééducation des enfants à problématiques autour de la bouche : difficulté d’alimentation, sevrages de nutrition entérale, automutilation par morsure, bavage, troubles praxiques buccaux…

Dans le cadre de ses ateliers thérapeutiques, il a pour projet de mettre à disposition du matériel spécifique de vie quotidienne pour ces enfants à besoins spécifiques et d’accompagner les parents dans cette démarche. Un accompagnement qui, comme le souligne une collaboratrice du Centre, présente une double utilité : « Nous avons pu montrer en réel ce qu’est un « biberon cuillère » ainsi qu’un « biberon-tasse » à une maman qui n’en avait jamais entendu parler ; cela permet par exemple de démystifier du matériel d’alimentation pour lequel la maman n’aurait pas osé faire une démarche par ailleurs. Cela nous a également permis, en tant que professionnelles, de pouvoir expérimenter du matériel dont nous avions entendu parler, mais que nous n’avions pas pu manipuler, en situation réelle avec un enfant. Par la suite, nous pouvons proposer des outils plus adaptés aux parents. »

Ludopital va donc contribuer à la mise en place de 4 boîtes de matériel qui seront communes aux 4 orthophonistes “oralité”. Ces 4 boîtes constitueront chacune un matériel de référence qui permettra notamment de faire des essais en séance, et d’être prêté aux parents avant un achat personnel. Et ces prêts remportent un véritable succès comme en témoigne une maman qui a reçu en prêt l’assiette-chemin « dinner winner » ainsi que l’assiette « visage » afin de motiver son enfant et de lui proposer un abord ludique pour décentrer les difficultés d’oralité alimentaire : « Les assiettes que le Camsp nous a prêtées nous ont permis d’aider L. à manger dans le plaisir et la gaieté. On a pu lui montrer qu’il pouvait porter à la bouche sans se focaliser sur les quantités et ses difficultés. »

Au travers des objectifs visés – investissement positif de la bouche, rééducation par le jeu, apport de plaisir et d’une dimension ludique sur tout ce qui entoure la mise en bouche, valorisation du temps de repas – ce sont plus de 170 enfants qui devraient en bénéficier chaque année !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *