Ludopital

Les Foulées Ludopital : Le 08 septembre 2024 - Cliquez sur la bannière pour en savoir plus !

La renaissance de Sophie

C’est en novembre 2017 que tout a commencé pour Sophie. Comme elle le rappelle avec pudeur, elle traversait à l’époque un contexte un peu particulier. « Je sortais d’une hospitalisation et d’un divorce, et comme je ne travaillais pas, je n’avais plus trop de repères, ni de vie sociale. » C’est grâce aux conseils d’un médecin qui lui avait conseillé de pratiquer des activités, qu’elle a décidé de s’intéresser à l’univers associatif…et qu’elle a découvert l’association ! « Je suis sortie de l’hôpital et une semaine après je poussais les portes de Ludopital. J’avais beaucoup de temps libre et je voulais le mettre à profit. J’ai discuté avec Jeanine qui m’a fait visiter les locaux. J’ai des enfants dont Enzo qui avait eu un jouet courage lors de son passage à l’hôpital. J’ai fait un essai le jour même avec Véronique au nettoyage. Et le lendemain, je signais ! » 

Et à partir de ce moment, tout s’est accéléré. D’abord en binôme pour assurer les livraisons à l’hôpital de Seclin – Carvin, Sophie a ensuite été salariée de l’association pendant 3 mois, de novembre 2018 à février 2019. Période au cours de laquelle elle a été amenée à gérer les collectes, aider à l’administratif, accompagner des bénévoles, laver des peluches… bref, à participer à toutes les missions essentielles de l’association. Et comme elle le rappelle, c’est cette reprise d’un véritable rythme professionnel qui lui a remis le pied à l’étrier. « Ludopital m’a accompagnée dans une reprise de contact professionnel et grâce à ce tremplin, j’ai retrouvé confiance en moi et surtout du travail quelques mois après ! »

Aujourd’hui, même si elle a moins de temps à consacrer à l’association, elle revient régulièrement : pour les Foulées, mais aussi dès qu’elle a un jour de congé, pour faire du tri de jouets, du nettoyage. Pour elle, c’est aussi une façon de rendre à son tour. « Je ne veux pas arrêter, c’est trop important et ça m’a apporté énormément de choses ! C’est un moyen pour moi de rendre la pareille, de me sentir bien, et surtout d’être utile aux enfants et à leurs parents. »

Et depuis qu’elle est en CDI, elle se sent tellement reconnaissante qu’elle a organisé sa propre petite collecte pendant 10 mois et qu’elle a amenée au local, fin 2022. Une façon pour elle de contribuer à sa manière et de témoigner de tout l’attachement qu’elle garde à Ludopital. « C’est une belle rencontre, j’y ai des amis, une vraie famille ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut